La signature électronique prend de plus en plus de place avec la crise du COVID-19

  • novembre 17th, 2020
  • Actualités
  • 1 Commentaire
  • Louna VISITIM

La signature électronique prend de plus en plus de place avec la crise du COVID-19

La crise sanitaire a entrainé un boom du nombre d’utilisateurs des signatures électroniques notamment sur les marchés européens et surtout français. Le secteur de l’immobilier n’est pas en reste à cette nouvelle tendance aux multiples atouts. La signature électronique des actes immobiliers authentiques est aujourd’hui facultative et vise à débloquer le secteur immobilier. Néanmoins, si la pandémie du COVID-19 se prolongeait, elle pourrait bien devenir une obligation quand vient le moment de sceller les documents immobiliers : mandat, actes de vente notariés, convention d’achat, bail, contrat de vente, note de frais, etc…

Quelles sont les principales raisons de cet essor des signatures électroniques ? La réponse à cette interrogation vous sera donnée dans cet article.

La signature électronique attire du monde et elle profite à tous

La signature électronique profite non seulement au gouvernement, mais aussi aux acteurs du secteur immobilier et indirectement à tous ceux qui n’interviennent même pas dans ce secteur.
En effet, pour les agents immobiliers, ce procédé presque instantané aide notamment à pallier les déplacements redondants, à gagner du temps, à contourner les frais de poste et à éviter les dépenses inutiles d’essence. En principe, avant de finaliser son contrat en bonne et due forme, l’agent immobilier doit réaliser un aller-retour afin d’imprimer ledit contrat, le signer puis le scanner.
Après cette étape, il lui faut se rendre à la poste pour transmettre un recommandé avant de prendre départ de là pour sa maison. Et si par mégarde le contrat comportait une écriture illisible ou la moindre erreur de saisie, il risque d’effectuer un autre aller-retour pour la corriger.

En dehors de ces avantages, la signature électronique s’avère très bénéfique en ce sens qu’elle peut se faire à distance, en tout lieu et sans aucune contrainte horaire. En plus, elle se fait de façon instantanée sur tous les types d’appareils (tablette, téléphone et ordinateur) et possède la même valeur légale que la signature manuscrite selon l’article 1366 du Code civil. Pour le gouvernement, les acteurs du secteur immobilier et ceux qui ne font pas partie de la chaîne immobilière, la signature électronique s’avère une solution saine et réactive pour :

  • réduire l’empreinte carbone de toute la nation ;
  • contrer la propagation du COVID-19 à l’intérieur des états ;
  • améliorer la qualité de vie de tous.

Louna VISITIM

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *